Les risques liés au trampoline

Dans un précédent article, je vous disais que le trampoline était aujourd’hui sans risque. Je me rend compte aujourd’hui qu’un (petit) bémol est à ajouter. En effet, parmi les blessures saisonnières propres à l’été, celles occasionnées par la pratique du trampoline sont en tête, comme les coupures à la main à cause des huîtres pendant les fêtes de fin d’année. Une étude Américaine a même précisé que les blessures de trampolines égalaient en nombre les blessures en ski alpin (mais pas en gravité). Les parcs de trampolines sont souvent visés. En effet, avec la multiplication de ces parcs, les séjours à l’hosto ont augmentés proportionnellement.

Vous en tant que parents, rendez-vous donc dispo pour surveiller les enfants, surtout les plus petits. La moitié des blessures causées par le trampoline et recensées aux urgences sont généralement des foulures et l’autre moitié, des entorses. Priez-donc pour que ce ne soit « qu’une » foulure. Comment cela se fait ? Les enfants en bas âge ont les os plus fragile et un équilibre plus précaire pour les plus âgés. C’est donc souvent à la réception que les os et les articulations subissent le plus de chocs.

Les recommandations à respecter

Comme mentionné juste avant, les enfants ont des os et un équilibre plus fragile lorsqu’ils sont très jeune. Ce n’est qu’à partir de 5 ou 6 ans que leur corps est parfaitement formé pour sauter. Je ne suis pas hyper tranquille en sachant que j’ai un offert un trampoline à ma nièce de 4 ans et à ma filleule de 2 ans. Heureusement que la plus petite ne saute pas vraiment, et que la petite taille du trampoline (180cm), ne permet pas d’effectuer de grands sauts. En revanche, les risques de collisions sont assez élevés. Car outre les mauvaises réceptions, il y a aussi les collisions entre personnes, et là, pas question de faire un constat papier. Le constat est vite fait, et c’est souvent un gros bleu, voir pire. Il est donc recommandé de ne pas sauter à plusieurs, surtout pour les plus jeunes, et lorsqu’il y a une différence de poids entre les deux. Car d’après une étude Anglaise, la personne la plus légère à 5 fois plus de chance de perdre son équilibre à cause de la force exercée par le poids de l’autre personne, ou d’être écrasée si elle lui tombe dessus, ou de subir un plus gros choc en cas de collision. Les risques d’accidents en trampoline augmentent à plusieurs étant donnée que les accidents à plusieurs représentent 75% des accidents de trampoline. L’idéal est donc que les joueurs prennent attention aux uns et autres, et qu’ils aient un poids proche.

Installez-le sur un terrain plat. Les sols en pente augmentent les déséquilibres et les mauvaises réceptions.

Si vous vous dites que sauter à chaussures peut maintenir la cheville, sachez que des lacets défaits peuvent aussi être traître pour les enfants. Attention aussi aux objets durs et métalliques dans les poches.

Restez à proximité pour surveiller et surtout agir vite en cas de besoin, et surtout, mettez fin au jeu lorsqu’il a duré un certain temps. En effet, l’utilisation prolongée augmente la fatigue des membres, et donc les risques. Je ne peut pas vous donner de temps optimal ni de sablier, alors à vous de vous fier à votre instinct.

Ensuite, le « saut d’arrêt » doit rapidement être maîtrisé (réception avec les genoux pliés pour amortir le saut), afin de ne pas perdre le contrôle de son jeu, ce qui peut causer des chutes. Vous maîtrisez mieux vos sauts, et vos figures, en effectuant chaque fois un « saut d’arrêt » après une figure ou un saut plus haut. Au contraire, les réceptions et rebonds sur les genoux sont à bannir, car l’équilibre de la personne plus l’orientation de l’ouverture de l’articulation de nos jambes, nous pousse facilement vers l’avant, nous faisant ainsi perdre le contrôle du saut.

Enfin, attention au sauts périlleux. Une pirouette (ou salto avant), n’apporte pas le même risque qu’un salto arrière ou une vrille. Donc pour les figures plus poussées, le mieux est d’en faire en club avec des pros.

Conclusion

Même si à en écouter certains pédiatres pour qui le trampoline devrait être banni au même titre que les fusils de chasse dans les jardins d’enfant, le but de cet article n’est pas de vous dés-inciter à acheter un trampoline, mais à n’en acheter un que si vous avez pleinement conscience des recommandations à respecter et que vous êtes prêt à rester vigilant et à éduquer vos enfants dans le sens de la sécurité. Mais gardez cependant à l’esprit que le trampoline n’est pas une activité à diaboliser à tout prix. La preuve, sauter est 3 fois moins dangereux que de faire du vélo (chutes du vélo à l’arrêt, en roulant, collisions à vitesse élevée, sorties de route, etc…).


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s